Palestine:Drame(3)

La plaie du monde arabe:
Histoire,temoignages,documentations,niouzes sur le vif.
jouda
.
.
Messages : 1264
Inscription : lun. janv. 15, 2007 7:33 pm
Localisation : La Marsa

Palestine:Drame(3)

Message par jouda »

[img::]http://img185.imageshack.us/img185/9236 ... rapnf6.png[/img]

Capitale: Jéricho (provisoire)
Population: 3,7 millions (est. 2005)
Langue officielle: arabe (de facto)
Groupe majoritaire: arabe palestinien (81,5 %)
Groupes minoritaires: hébreu (16,1 %), arabe égyptien (0,9 %), arabe levantin de l'Est (0,5 %), arabe syrien ou levantin du Nord (0,3 %), néo-araméen de l'Ouest, italien, français, allemand, adyghéen, grec, tsigane domari, arménien, assyrien, arabe levantin du Sud, etc.
Système politique: Territoire autonome sous occupation israélienne (en attente d'être souverain)
Articles constitutionnels (langue): art. 5 et 28 du projet constitutionnel de 2003
Lois linguistiques: aucune
Dernière modification par jouda le ven. févr. 29, 2008 8:50 pm, modifié 5 fois.
jouda
.
.
Messages : 1264
Inscription : lun. janv. 15, 2007 7:33 pm
Localisation : La Marsa

Message par jouda »

La Palestine est d'abord une région historique dont les frontières ont fortement varié depuis l’Antiquité. a l'origine, la Palestine était située près de la côte orientale de la Méditerranée, en Asie Mineure. Elle englobait l'actuel etat d'Israël, la bande de Gaza et la Cisjordanie. La superficie de la Palestine historique était de 27 009 km² (presque l'équivalent de la Belgique).
Aujourd'hui, la Palestine compte une portion de territoire près de la Méditerranée, la bande de Gaza (360 km²), et une autre partie, la Cisjordanie (en anglais: West Bank), sans oublier le fait qu'il existe de nombreux villages palestiniens en Israël même. La superficie de la Palestine actuelle est de 6236 km² (Israël: 20 770 km²; Liban: km²; Jordanie: 92 300 km²; egypte: 1 001 450 km²).


Juridiquement, la Palestine n'existe pas comme etat, indépendant ou non. Son statut n'est pas encore définitif. La Cisjordanie et la bande de Gaza, qui forment aujourd'hui la Palestine, font partie des «territoires occupés» par Israël. L'Autorité palestinienne est le nom de l'entité gouvernementale qui représente les habitants arabes de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Cette entité a été créée en 1993 par les accords d'Oslo, afin de négocier avec Israël un accord final sur le conflit opposant les deux parties. Elle a un président et une assemblée élue au suffrage universel, une police et des représentants dans plusieurs pays. La capitale provisoire est Jéricho. L'Autorité palestinienne revendique Al-Qods (Jérusalem-Est) comme capitale du futur etat Palestinien. Rappelons que l'Autorité palestinienne n'exerce actuellement que des pouvoirs limités dans la bande de Gaza et une portion de la Cisjordanie occupée
jouda
.
.
Messages : 1264
Inscription : lun. janv. 15, 2007 7:33 pm
Localisation : La Marsa

Message par jouda »

jouda
.
.
Messages : 1264
Inscription : lun. janv. 15, 2007 7:33 pm
Localisation : La Marsa

Message par jouda »

Les Territoires palestiniens, tous occupés par Israël (sauf Gaza depuis peu), se composent de deux zones séparées géographiquement par plus de 50 km:
1) la Cisjordanie, dont les 5800 km² (équivalant au sixième de la Suisse) sont enfermés entre Israël et la Jordanie, et qui comprend Jérusalem-Est (72 km²); la Cisjordanie est bordée à l’est par la rive occidentale du Jourdain, à l’ouest par la «ligne verte», la frontière israélo-jordanienne avant l’invasion israélienne; la Cisjordanie un territoire aride qui n’offre pratiquement aucune ressource naturelle; dans ce territoire, vivent plus 2,5 millions de Palestiniens encerclés par les colonies juives;
2) la bande de Gaza (360 km²) fait frontière avec l'egypte et s'étire sur quelque 55 km le long de la mer Méditerranée; cette région est composée d'un territoire de dunes de sables, où s’entassent environ 1,2 million de Palestiniens.

En Cisjordanie, les villes où l'Autorité palestinienne est responsable des affaires civiles et de la sécurité sont : Jénine, Tulkarem, Qalqiliya, Naplouse, Bethléem, Jéricho, Ramallah et Hébron.

Cependant, depuis la création d'Israël en 1948, la bande de Gaza (jusqu'à récemment) et la Cisjordanie ont toujours été occupés par les Forces armées d'Israël. L'armée israélienne a évacué la bande de Gaza en août 2005, ainsi que les 21 colonies juives. La carte ci-haut illustre ce qu'est la Cisjordanie en tant que territoire, en principe sous le contrôle de l'Autorité palestinienne. En fait, la discontinuité territoriale caractérise l’etat palestinien «en gestation», divisé en différentes zones: les colonies juives de peuplement (en rouge), les zones sous contrôle de l'Autorité palestinienne (en vert) et les zones sous contrôle de l'armée israélienne (en rose).

Les colonies juives semblent particulièrement en expansion dans Jérusalem-Est. La population totale des colons juifs est désormais de 436 000, dont 190 000 à Jérusalem et 246 000 en Cisjordanie. Comme on le constate, les Forces armées israéliennes se sont réservé des zones et des couloirs pour «protéger» les colonies de peuplement juives. Il devient alors difficile pour l'Autorité palestinienne d'exercer une contrôle efficace sur ses ressortissants. Depuis septembre 1993, l’etat d'Israël a intensifié ses travaux d’infrastructure afin de consolider sa mainmise en Cisjordanie, devenue truffée de routes de contournement qui permettent, sans traverser les principales enclaves palestiniennes, de relier entre elles la plupart des colonies juives.
jouda
.
.
Messages : 1264
Inscription : lun. janv. 15, 2007 7:33 pm
Localisation : La Marsa

Message par jouda »

Pour ce qui est de la bande de Gaza, malgré la suppression des colonies juives, les Palestiniens (ou Gazaouis) restent soumis au contrôle effectif de l’armée israélienne qui a conservé la possibilité et le droit de pénétrer à volonté dans la bande de Gaza. La bande de Gaza est peut-être «libérée» à l’intérieur, mais elle est encore assiégée de l’extérieur. De fait, le retrait israélien a simplement transformé la bande de Gaza en une immense prison à ciel ouvert. En droit, il s'agit donc encore d'un «territoire occupé».
En juillet 2004, la Cour internationale de justice de La Haye affirmait que les «territoires occupés par Israël» sont soumis à sa juridiction territoriale «en tant que puissance occupante». Le nouveau statut des Palestiniens à l'ONU se situe entre celui d’«observateur» et celui de «membre», mais sans droit de vote. La délégation palestinienne siégera dans la salle de l’Assemblée générale «immédiatement après les états non membres» (comme le Saint-Siège(vatican) et la Suisse) et «avant les autres observateurs» auprès de qui ils se trouvaient jusqu’ici (comme la Croix-Rouge internationale).


Fin de la première partie.
Avatar de l’utilisateur
leila
.
.
Messages : 2855
Inscription : dim. déc. 24, 2006 10:58 am

Message par leila »

Bravo juju,c'est tres bien fait et d'une très grande neutralité,des faits precis et verifiables.
ton sujet pourrait être utilisé par l'education nationale pour les manuels scolaires!!!!
Répondre