Debat Sur Les Evenements Violents en Tunisie

Débat Social,national,Approches,Points de Vues,Courants....
hamadi khammar
Messages : 50
Inscription : ven. nov. 30, 2007 10:18 am
Contact :

Re: Dorénavant, nous avons tout pour être ...gais !!!

Message par hamadi khammar »

kilani_se a écrit :Cher hamadi khammar,
Vous parlez d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre,...
Non franchement, la mondialisation ou la globalisation a changé tous les systèmes de valeurs.
Il fut un temps où la valeur de l'être humain était évaluée par sa force, puis par son instruction, puis par son intelligence, mais aujourd'hui elle est synonyme de surface financière.
Cette révolution ne nous appartient plus dès que nous essayons de la comparer aux normes occidentales.
Malgré la force, le pouvoir, le savoir et les compétences, nous ne sommes que des pions sur un vaste échiquier mondial, et parfois de fous, parfois de reines parfois des ministres nous sacrifient pour perdurer.
Si aujourd'hui la Tunisie pouvait apporter une réponse socio-politico-économique à sa destinée, c'est prétentieux, mais c'est la réponse que toutes les nations du monde cherchent en vain.
Vous semblez n'avoir pas saisi le sens réel de mes commentaires, du moins quand je parle des jeunes.Il s'agit de leur étonnante aptitude (s'agissant de beaucoup d'entre eux,bien entendu, mais pas de tous) à n'adopter que les attitudes négatives et à se laisser manipuler par le premier venu. Qu'un jeune d'une vingtaine d'années "pleure à chaudes larmes" Bourguiba, c'est pour le moins, curieux. Et j'en passe. Ce que j'aurais apprécié comme critiques, émanant de vous, c'est mon approche de la démocratie, ou de la liberté d'expression. Nonobstant ce qui précède, je suis totalement d'accord avec vous et apprécie entre autres (sinon beaucoup) votre maîtrise de la langue française. Bien à vous. hamadi khammar
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Dorénavant, nous avons tout pour être ...gais !!!

Message par kilani_se »

hamadi khammar a écrit :Vous semblez n'avoir pas saisi le sens réel de mes commentaires, du moins quand je parle des jeunes.Il s'agit de leur étonnante aptitude (s'agissant de beaucoup d'entre eux,bien entendu, mais pas de tous) à n'adopter que les attitudes négatives et à se laisser manipuler par le premier venu. Qu'un jeune d'une vingtaine d'années "pleure à chaudes larmes" Bourguiba, c'est pour le moins, curieux. Et j'en passe. Ce que j'aurais apprécié comme critiques, émanant de vous, c'est mon approche de la démocratie, ou de la liberté d'expression. Nonobstant ce qui précède, je suis totalement d'accord avec vous et apprécie entre autres (sinon beaucoup) votre maîtrise de la langue française. Bien à vous. hamadi khammar
Bonjour Hamadi,
La démocratie semble la seule voie qui reste aux opprimés du monde entiers, mais personnellement je n'arrête pas de dire qu'il faut au jour d'aujourd'hui inventer une autre forme de gouvernance qui dépasse les grimaces de cette démocratie pour adopter le fond d'une démocratie idéale.
Je suis désolé de m'emporter dès qu'on parle de jeunes et de manipulations de jeunes, c'est parce que je ressent qu'il y a véritablement un racisme générationnel qui veut cantonner les jeunes dans un rôle facilement manipulable.
Les nouveaux moyens de communications ont fait émerger une nouvelle forme de dialogue et une nouvelle façon de négocier les uns avec les autres, malheureusement la génération d'avant reste ancrée sur des idées et une culture trop rigide qui la laisse parfois déconnectée de la réalité.
Cette révolte a fait surtout changer certaines idées admises sans fondements et les jeunes poussent par leur arrogance et leur ferveur à dépasser les limites et le pourquoi pas!
Même la religion aujourd'hui est abordée d'une façon sereine et sans stigmatisation.
Malheureusement des gens continuent à œuvrer en automates d'une administration qui ne traite que par procédures.
Nos médias sont des armes que des bureaucrates continuent à paralyser pour des buts perfides et personnels, pour des postes aux quels ils ont fait tant de courbettes pour les avoir, qu'aujourd'hui leur enlever ses acquis revient à enlever un os de la gueule d'un loup.
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Dorénavant, nous avons tout pour être ...gais !!!

Message par kilani_se »

Bonjour tout le monde,
Un grand jour pour la révolution, mais à la Kasba tout n'est pas encore joué et après le dégage de Ghannouchi réussi, il s'agit maintenant d'en dégager tout le gouvernement actuel pour le remplacer par des gens qui n'ont rien à voir de près ou de loin avec les Ben Ali, Trabelsi et surtout le RCD.
La France aujourd'hui est dans le collimateur, et en soutenant les Mabrouk contre vents et marées vient de montrer son ingérence dans les affaires de l'état tunisien pour sauvegarder ses acquis.
Le meilleur scénario qu'on puisse présager maintenant c'est de constituer un gouvernement, avec l'obligation que tous les membres de ce nouveau gouvernement ne pourront pas se présenter aux élections ou comme membres politiques ultérieurement.
Ce sera de véritables technocrates qui vont s'atteler à conduire le peuple aux urnes pour qu'ils puissent élire eux même un gouvernement en toute transparence et sans contraintes ou ingérences aucunes.
Avatar de l’utilisateur
ritchie
.
.
Messages : 3118
Inscription : sam. nov. 25, 2006 9:30 pm

Re: Dorénavant, nous avons tout pour être ...gais !!!

Message par ritchie »

kilani_se a écrit :Bonjour tout le monde,
Un grand jour pour la révolution, mais à la Kasba tout n'est pas encore joué et après le dégage de Ghannouchi réussi, il s'agit maintenant d'en dégager tout le gouvernement actuel pour le remplacer par des gens qui n'ont rien à voir de près ou de loin avec les Ben Ali, Trabelsi et surtout le RCD.
La France aujourd'hui est dans le collimateur, et en soutenant les Mabrouk contre vents et marées vient de montrer son ingérence dans les affaires de l'état tunisien pour sauvegarder ses acquis.
Le meilleur scénario qu'on puisse présager maintenant c'est de constituer un gouvernement, avec l'obligation que tous les membres de ce nouveau gouvernement ne pourront pas se présenter aux élections ou comme membres politiques ultérieurement.
Ce sera de véritables technocrates qui vont s'atteler à conduire le peuple aux urnes pour qu'ils puissent élire eux même un gouvernement en toute transparence et sans contraintes ou ingérences aucunes.
je pense que le reste du gouvernement est de facto demissionnaire et que beji caid essibsi pressentit pour prendre la releve de ghannouchi,fera appel a une nouvelle equipe.
d apres ce que tu m as dit,les mabrouk imposés par la france ont precipité la chute de ghannouchi dans le sens ou il a subi de fortes pressions,une autre source vient de confirmer tes dires,et si cela s avere etre vrai,cette demission est une sortie assez honorable pour l ex chef du gouvernement.
presentation du dernier livre de beji caid essebsi:

http://www.babnet.net/forum/viewtopic.p ... highlight=
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Dorénavant, nous avons tout pour être ...gais !!!

Message par kilani_se »

ritchie a écrit :je pense que le reste du gouvernement est de facto demissionnaire et que beji caid essibsi pressentit pour prendre la releve de ghannouchi,fera appel a une nouvelle equipe.
d apres ce que tu m as dit,les mabrouk imposés par la france ont precipité la chute de ghannouchi dans le sens ou il a subi de fortes pressions,une autre source vient de confirmer tes dires,et si cela s avere etre vrai,cette demission est une sortie assez honorable pour l ex chef du gouvernement.
presentation du dernier livre de beji caid essebsi:
http://www.babnet.net/forum/viewtopic.p ... highlight=
Bonjour Ritchie,
Mon sentiment ce matin, c'est qu'il y a jusqu'à maintenant un semblant de complot que tout le monde ici ne s'explique pas trop bien.
On vient de faire le lien entre T. Ben Ammar, sa venue avant hier en Tunisie et avec Nessma TV qui passait en boucle Caid Essebsi.
Ghannouchi s'est précipité hier sur l'incident de la TNT du jeune qui l'avait menacé d'exécution, pour camoufler sa main mise sur la censure et pour faire une sortie honorable sachant qu'un règlement de compte va s'établir la semaine prochaine, et lâche comme on le connait, il se débine pour observer de loin la gueguerre que vont se livrer les Baldyas au pouvoir (Mbazaa, Caid Essebsi et Ben Ammar qui reprennent le pouvoir perdu d'il y a 55 ans) et les arrivistes évincés (Les Ben Mabrouks).
Les patrons de Nessma TV ne sont certainement pas neutres, ils ont un programme politique bien établi et là ça devient plus clair!
A la Kasba, malgré la pluie torrentielle, plus d'un millier de personnes sont resté stoiques faces à leur revendications : la chute de tout le gouvernement, et pas seulement de Ghannouchi et surtout pas de Caid Essebsi.
Sinon avec un pouvoir entre les mains de gens qui ne leur manquent que des déambulateurs pour se déplacer, ce ne sont visiblement que des marionnettes articulés tant bien que mal par les anciens Trabelsi de Bourguiba.
PS: Le producteur Tarak Ben Ammar, propriétaire de Nessma TV et associé de Silvio Berlusconi. Il est l’oncle de Yasmina Torjman, épouse du ministre français de l’Industrie, Eric Besson.
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Dorénavant, nous avons tout pour être ...gais !!!

Message par kilani_se »

Bonjour tout le monde,
un blog sur Caid Essebssi
http://djazairavanttout.over-blog.com/a ... 15909.html
Avatar de l’utilisateur
ritchie
.
.
Messages : 3118
Inscription : sam. nov. 25, 2006 9:30 pm

Message par ritchie »

Salut kilani,
ce n est pas un probleme de beldya,en passant les beldyas dans leur quasi majorité detestent ou plutot meprisent des gens comme les trabelsi!!!
les marionnettistes de ces gens la(mbaza3,caid essebsi et ben ammar) sont la france.
les langues se delient peu a peu et il parait que ca couvait depuis fin 2009 et que des changements etaient prevu dans le monde arabe et qu il ne manquait que l etincelle pour mettre le feu aux poudres! ce fu fait par bouazizi,il parait que les americains comptaient sur les incidents du bassin minier pour montrer au monde entier qu ils etaient du coté du peuple arabo-musulman et que la politique de bush n etait qu un accident de parcours....le gateau serait partagé entre la france et les usa(selon les situations geographiques) l implication des armées,du moins tunisiennes et egyptiennes est totale dans les plans americano-francais.
ce ne sont peut etre que des speculations mais qui ont un fond de verité.
pour revenir a la nomination de notre presque centenaire premier ministre,c etait programmé parait-il,et tu as raison en ce qui concerne nessma et son patron,il reve d avoir un parcours berlusconien a la tunisienne avec l appui de la france!!!on n est vraiment pas sorti de l auberge!un complot ou des complots existent vraiment et chaun essaie de tirer la couverture vers lui.
PS:le jeune sur TV7 n a jamais appelé a la liquidation physique de ghannouchi mais a sa mort politique,expression tres utilisée dans les debats politiques,ghannouchi fait sa victime et il est arrivé a rouler bien de tunisiens.
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Message par kilani_se »

Bonjour,
Même si la théorie du complot existe (ce dont on n'a pas de doute) il faut continuer notre marche inexorable vers l'aboutissement de cette révolution.
La nomination de BCS, ce vieux de 86 ans est une poussée à la révolte et si c'est Mbazaa qui a trouvé la bonne idée de placer son compagnon de toujours pour se rassurer, ça nous montre le racisme qu'ont les vieux par rapport aux jeunes qui les dérangent dans leur conforts bourgeois.
Nous avons plusieurs règlements de comptes qui se dessinent et les protagonistes n'hésitent pas à utiliser de tous leurs moyens politiques et économiques pour se tirer dans les pattes.
Mais a t'ont oublié la chose la plus fondamentale?
Nous avons besoin de réussir cette révolution, pour nous mais aussi pour les peuples qui ont placé leurs confiances dans la flamme de liberté que nous avons montré au monde entier. Faiblir aujourd'hui peut les décourager et les mettre en péril pour des siècles de servitudes.
Nous avons besoin de réussir cette révolution, pour qu'enfin on puisse avoir une identité civique dont on soit fier, et pour que les générations futures puissent y puiser exemple et symbole de liberté et de courage.
L'histoire nous commande de nous unir tous ensemble, et d'oublier nos réflexes d'antan pour nous écouter et nous accepter.
Il y a tellement de choses à construire et à consolider, qu'il est malsain aujourd'hui de continuer à nous dissiper pour des détails qui tuent les vrais valeurs qu'on doit défendre.
Nous avons gagné une bataille, et l'une des plus importante, restons vigilants, mais commençons notre restructuration.
Où sont ces partis, qui sont-ils, quels programmes nous ont ils concoctés, donnez nous de la matière à réfléchir sur notre avenir et cessez de nous ressasser le passé.
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Message par kilani_se »

Bonjour tout le monde,
Ces deux dernières journées ont été le théâtre d'un nettoyage au centre ville qui est passé inaperçu à a fois des médias mais aussi des Facebookeurs chevronnés.
Des rafles ont été effectués par la police, et Lundi pas moins de 600 personnes ont été arrêtées, la plus parts des jeunes désoeuvrés sans boulots et la majorité la main dans le sac. J'ai été témoins de deux énergumènes qui trimbalaient un réfrigérateur flambant neuf sans emballages au vu et au su de tout le monde, la police les a arrêté pour vérification et il s'est avéré qu'il y avait une bande de pillard qui a trouvé le moyen d'atteindre un magasin à la rue Al Jazira, et qu'ils étaient plusieurs entrain de sortir la marchandise en douce. Aussitôt des ordres ont été donnés et comme je n'étais pas trop loin, j'ai été voir la scène. On dirait des fourmis entrain de vider un magasin d'électro-ménager, qui une gazinière sur la tête, d'autres à 4 entrain de tirer un énorme congélateur ouvert et plein d'accessoires électroniques,...
Les policiers ne permettaient à personne de photographier ou de filmer, et c'est dommage parce que c'était vraiment un spectacle délirant ces pillages.
Qui sont ces pilleurs:
Me prenant pour un journaliste, j'ai pu sympathiser avec des flics en civils et en discutant avec eux ils m'ont confirmé que c'est ces vendeurs à la sauvette qui avaient envahit les trottoirs de la capitale et une bande organisée de soi-disant gardiens de parking qui étaient à l'affut des habitudes des commerçants, qui ont profité des dernières manifestations pour piller comme des vautours la capitale. ien qu'au centre commercial Le Palmarium, il y a eu 22 boutiques saccagées et pillées.
Les personnes arrêtées pris la main dans le sac ont été incarcérées à la caserne de l'Aouina, les autres jeunes désœuvrés ont été enrôlés de force au corps de l'armée nationale.
Décidément ce ministre de l'intérieur Rajhi me plait de plus en plus.
La bande de jeunes enrôlés par le "RCD" (c'est ce qu'ils ont commencé à avouer à la police), ont été bien payés par les Mabrouks pour semer le désordre parmi les manifestants et provoquer à la fois la police et l'armée afin qu'il y ai le plus possible de grabuge, et ils avaient plus ou moins réussi, vu l'état de l'avenue Habib Bourguiba.
Par contre les scènes de pyromanie à Kasserine et autres étaient l'œuvre d'une milice payée par Leila Gin, et c'est le conducteur de la voiture arrêtée avec 60 millions de dollars qui l'avait avoué et que Ghannouchi faisait entendre à demi mots dans son dernier discourt avant de démissionner la queue entre les pattes.
En attendant sur la scène politique, un bras de fer est entrain de se faire, et Caid Essebsi veut anticiper la demande de la rue, et a commencé à demander que les ministres qui vont rester pendant cette période transitoire, ne seront plus éligibles ni aux élections présidentielles ni au parlement futur, et c'est ainsi que nous avons assisté à la débandade d'au moins cinq ministres.
Tunis est encore sous le choc, mais commence à panser ses blessures et reprendre le cours normal de la vie.
Riva
Messages : 12
Inscription : ven. oct. 15, 2010 3:38 pm

Accusations graves

Message par Riva »

@ Kilani : Comment peux-tu être sûr que ce sont Mabrouk qui financent ces pilleurs et fouteurs de trouble ? Je te rappelle qu'ils sont parmi les grands perdant de cette Révolution avec la perte totale de Géant et 35 Monoprix saccagés et pillés dont une vingtainereste encore férmés.
Ils ont profité de l'ancien régime certes, et c'est le acs de beaucoup d'autres Groupes et sociétés Tunisiennes comme les Mzabi avec l'achat de Renault, Chaibi avec l'occtroi de licence de Carrefour sur un terrain détourné, Arem et Lotfi Abdennadher qui constituaient une façade pour travailler les intérêts de Leila, ...et la liste est longue.
Je ne défend personne et je suis pour que chacun soit jugé sur ses actes et que justice soit faite. Mais je pense que de prendre une fausse piste peut nous mener très loin dans les réflexions et suppositions et oublier la Vérité recherchée.
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Accusations graves

Message par kilani_se »

Bonjour Riva,
Peut-on aujourd'hui être sûrs de quoique ce soit, surtout avec tout le brouillard qu'a laissé Ghannouchi planer sur la vie politique après la chute de Ben Ali.
Certains biens des Mabrouks ont été pillés et saccagés il est vrai, mais ils se sont rattrapés ces jours derniers avec l'aide de la France qui a été distribuée en partie à Orange, Tunisiana, Stafim Peugeot, Carthage Ciment et Tunisie sucre. Mais n'oublions surtout pas Hakim Karoui, l'ex plume de Raffarin, et ami intime de Marouène Mabrouk qui était conseillé spécial et stratège de Ben Ali, puis est devenu conseiller de Med Ghannouchi, et c'est grâce à son portefeuille qu'on a vu atterrir ces jeunes ministres technocrates comme Mehdi Houas, né à Marseille qui devient ministre du tourisme tunisien,...
http://www.mediapart.fr/node/113368
Au moment où Ghannouchi a été forcé de signer la fameuse liste des 131 personnes de la famille de Ben Ali à qui on devait geler les avoirs, et qui a été rétrécie à 120, le matin même, M.Mabrouk et son frère ont été arrêtés à l'aéroport de Tunis Carthage entrain de quitter le pays.
Depuis ce moment, les manifestations pacifiques ce sont soudains trouvés infiltrés par un réseau de jeunes payés pour semer le trouble. Depuis, et en sympathisants avec la police où j'étais gourdin en main avec les gens du quartier de la rue de Yougoslavie, on a eu vent des aveux qu'ils ont soutiré aux jeunes sans grandes difficultés d'ailleurs.
C'est aussi en discutant avec M. Ezzeddine Hazgui mon voisin à la Marsa, que j'ai eu confirmation de l'affaire et du lâchage de Ghannouchi aux Mabrouks malgré la pression de la diplomatie française.

http://www.facebook.com/video/video.php ... 3&comments
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Accusations graves

Message par kilani_se »

En exclusivité, remaniement ministériel:
Le Premier Ministre Provisoire, Mr. Béji Caïd Essebsi annoncera dans son intervention, qu’il tiendra après l’allocution du Président par intérim – prévue ce soir- le remaniement ministériel suivant :
Mr Abderrazak Zouari : Ministre provisoire du Développement Régional et Local. (Min de la Planification et de la Coopération internationale était secrétaire d'état à l'enseignement supérieur sous gouvernement Ghanouchi 1)
Mr Refaat Chaabouni : Ministre provisoire de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. (était Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'enseignement supérieur sous gouvernement Ghanouchi)
M. Abdelhakim Triki : Ministre provisoire de la Planification et de la Coopération internationale (Lui par contre est inconnu au bataillon)
Mr Abdelaziz Rassaâ : Ministre provisoire de l’Industrie et de la Technologie
Cependant, le poste laissé vacant par M. Elyes Jouini, Ministre auprès du premier ministre chargé des réformes économiques et sociales et de la coordination avec les ministères concernés, n’a pas été pourvu.
Ainsi le gouvernement provisoire actuel est composé principalement de technocrates sans relations directes avec aucun parti politique.
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Accusations graves

Message par kilani_se »

Bonjour tout le monde,
Qu'est ce qu'on peut retenir de la diatribe inodore et incolore de notre président par intérim, sinon qu'il a été forcé de continuer à rester président après le 15 ou 17 Mars prochain. Coupant l'herbe sous les pieds de l'armée et surtout donnant plus de temps à son ami Beji Caied Essebsi de s'imposer politiquement en anticipant sur les attentes du "peuple" pour nous concocter une assemblée élue à élire le 24 Juillet 2011 et qui devrait mettre fin à tous les grabuges, et qu'on en finisse avec toutes ses agitations populistes.
Nous rendons quand même hommage au sit-in de la Kasba, et aux manifestations de la coupole qui partant du principe de diviser l'opinion des tunisiens, n'a finalement fait que renforcer l'unité autour des mêmes attentes.
kilani_se
Messages : 166
Inscription : mer. mars 03, 2010 9:05 am

Re: Accusations graves

Message par kilani_se »

Bonjour tout le monde,
Mea culpa pour ce que j'avais écris sur le vieux Beji Caied Essebsi.
Monsieur BCS s'est vraiment montré à la hauteur de la tâche qu'on lui a confié, et il a su en bon tacticien anticiper les aspirations de toutes les franges du peuples pour leur répéter ce qu'ils voulaient entendre.
La joie a été largement perçue sur tous les visages des tunisiens et particulièrement à la Kasba, où unanimement tout ce qui a été utilisé comme tentes et couvertures, va être transféré à Ras Jedir sur la frontière libyenne. Ya3tihom essaha ! Encore un motif de fierté pour les tunisiens qui aux pires moments savent tendre la main aux plus misérables qu'eux.

http://www.gnet.tn/revue-de-presse-nati ... u-958.html
Avatar de l’utilisateur
ritchie
.
.
Messages : 3118
Inscription : sam. nov. 25, 2006 9:30 pm

Message par ritchie »

Pourquoi je ne regrette pas le départ de l’équipe Ghannouchi
Par Abou SARRA
Au regard de la politique économique de tendance libérale suivie depuis plus de 25 ans, politique qui consacrait de manière criarde la spoliation des richesses du pays par des étrangers et à laquelle Mohamed Ghannouchi, l’ex-Premier des ministres, a largement contribué, il n’y a pas de quoi regretter le départ de cet «économiste» féru de fausses statistiques et de l’équipe de technocrates qui le soutenait.

J’irais jusqu’à dire qu’avec le départ de la plupart des membres de cette équipe, la révolution tunisienne a marqué un important point sur la voie de l’édification d’une nouvelle économie véritablement nationale et souveraine. L’enjeu est même hautement politique lorsqu’on sait que, de nos jours, la politique a tendance à s’économiser et que l’économie a tendance à se politiser.

Après plusieurs décennies de tergiversations, l’objectif est de doter, en toute urgence, l’économie du pays d’une nouvelle image-identité qui satisfait, en priorité, la communauté nationale (autosuffisance dans tous les secteurs …), et dans une seconde mesure les bailleurs de fonds et les partenaires commerciaux de la Tunisie (solvabilité, mise en place d’un environnement incitatif à l’investissement sans discrimination aucune…).

Globalement, l’équipe Ghannouchi a brillé par sa non-créativité et par son option pour des solutions de facilité et pour des appoints. Pour n’en citer que quelques uns: l’application de recettes ultralibérales (privatisations, flexibilité tous azimuts…) fournies par les champions de l’ultralibéralisme (Banque mondiale, FMI, Union européenne…), l’institution d’incitations sans discernement au profit des investissements directs étrangers (IDE), la sous-traitance et son corollaire, la précarité de l’emploi. Cette équipe ne s’est jamais investie dans les activités pérennes et immunisantes pour l’économie du pays (agriculture, agroalimentaire…).

Elle a constamment accordé la priorité aux activités de bout de chaîne (assemblage, câblage…), des activités qui peuvent migrer, à tout moment, vers d’autres sites où les salaires sont plus compétitifs.

Au niveau de la conception, surtout, l’équipe Ghannouchi, dopée par les fameux jetons de bailleurs de fonds (bons de séjour de luxe qui leur permettaient de voyager et de séjourner en VIP à l’étranger), n’a jamais compté sur les ressources humaines et expertises nationales. Elle a toujours exploité les cadres locaux comme appoints pour fournir tout juste données, informations et statistiques officielles à des bureaux d’études étrangers et bailleurs de fonds chargés de l’élaboration de moult études stratégiques sans lendemain et sans aucune efficience au regard des résultats.

Le tourisme, par exemple, a fait l’objet, en 25 ans, de pas moins de cinq études stratégiques mais nous sommes toujours à la case de départ. Idem pour le textile, secteur basique qui n’est pas parvenu, après 50 ans d’indépendance, à habiller les habitants du pays. Plus de 50% des Tunisiens s’habillent chez les fripiers.

Il suffit de jeter, également, un regard sur le nombre d’études effectuées par la Banque mondiale pour se rendre compte que cette institution pensait non seulement pour nous mais nous le faisait payer très cher en accompagnant, automatiquement, ces études par des prêts de long terme pouvant compromettre, en cas de crise, le devenir des générations futures.

Pour sa part, le FMI, chargé d’accompagner l’ensemble des réformes devant mener à la convertibilité totale du dinar, fermait les yeux sur la non-transparence bancaire et sur les dérapages de ces temples de l’argent qu’illustrent le montant des créances douteuses (15% des engagements).

Au chapitre de l’exportation, l’équipe Ghannouchi a toujours navigué à vue et préféré la solution de facilité de la sous-traitance off shore, activité basique sans aucune valeur ajoutée. Lorsque Mohamed Nouri Jouini, ex-ministre du Développement et de la Coopération internationale, se vante que 47% du PIB du pays proviennent des exportations et que 70% de ce taux sont réalisés par l’off shore, il s’interdit, en même temps, de révéler que 80% des recettes de l’off shore vont aux maisons mères et que les chétifs sous-traitants ne bénéficient que des 20% restants.

Le maquillage des statistiques a été, en outre, le sport préféré, de l’équipe Ghannouchi. Ainsi, lorsque ce même Jouini révèle avec une grande fierté que le taux de pauvreté en Tunisie est de l’ordre de 3,8%, il manipule en fait les statistiques, ici, l’Indice de développement humain (IDH). Car, ce taux représente la pauvreté en termes monétaires, c'est-à-dire que les pauvres disposant uniquement de deux dollars par jour pour survivre. Mais en fait, ce taux est estimé en termes de misère humaine (non accès à l’éducation, aux soins, aux prestations administratives) à plus de 17%.

Autre maquillage de la vérité à l’actif de l’équipe Ghannouchi. Elle a pris la fâcheuse habitude d’augmenter presque automatiquement les prix chaque fois que les cours mondiaux d’un produit augmentent, mais elle n’a jamais osé publier ou déclarer, à aucun moment, pour combien la Tunisie achète ce produit à l’étranger. Ainsi, cette équipe a toujours calculé le budget économique sur un prix du baril trois fois supérieur (90 à 110 dollars) à celui qu’elle paie réellement (40 dollars).

L’ex-gouverneur de la Banque centrale, Taoufik Baccar, était également un champion de la tricherie et de la manipulation des chiffres. Il avait mis tout son poids pour annuler une information sur le rééchelonnement d’une des dettes tunisiennes. A l’époque, la BCT avait émis un emprunt sur le marché financier international privé pour payer un crédit contracté auprès de la Banque africaine de développement (BAD). En toute logique économique, contracter une nouvelle dette (ici l’emprunt obligataire) pour payer un ancien crédit s’appelle tout simplement rééchelonnement.

Et pour ne rien oublier, l’équipe Ghannouchi, qui présidait le Conseil supérieur de l’investissement et gérait le dossier des privatisations, était impliquée dans les dossiers de corruption et était tout simplement une composante d’une mafia politico-financière qui a mis le pays à feu et à sang.

Rien que pour ces quelques raisons, le départ de l’équipe Ghannouchi est un véritable soulagement pour une population tunisienne non encore aguerrie au démontage des mécanismes mafieux
Répondre