couche d ozone:les non dits

echos des marchés,industries et technologies,decouvertes scientifiques
Répondre
Avatar de l’utilisateur
ritchie
.
.
Messages : 3118
Inscription : sam. nov. 25, 2006 9:30 pm

couche d ozone:les non dits

Message par ritchie »

Depuis plus de deux décennies, il était généralement admis que la couche d'ozone s'épuisait à cause des atomes de chlore produits lors de la décomposition par le rayonnement ultraviolet provenant du soleil des molécules de chlorofluorocarbures (modèle photochimique). Or, le Dr. Qing-Bin Lu, professeur de physique et d'astronomie à l'Université de Waterloo et spécialiste de la couche d'ozone, a une théorie tout à fait différente.
Le Dr. Lu a étudié les données certifiées concernant la couche d'ozone sur une période de 1980 à 2007.
Ces observations ne peuvent pas être expliquées par le modèle photochimique jusqu'à présent accepté. Cependant, si les données concernant le rayonnement cosmique, provenant en partie du soleil, sur cette même période sont prises en compte, il est alors possible de montrer sans équivoque non seulement une corrélation temporelle entre l'intensité du rayonnement cosmique et la réduction globale d'ozone mais aussi une corrélation entre l'intensité du rayonnement cosmique et le trou d'ozone sur le pôle sud.

Grâce à cette étude qui couvre 11 années de cycles solaires, le Dr. Lu a pu prédire quantitativement en août dernier la variation d'ozone du mois d'octobre 2008. En effet, le travail du Dr. Lu indiquait que, du fait d'un cycle de rayonnement cosmique, le trou d'ozone en octobre sur l'Antarctique devrait atteindre en moyenne 187 unités Dobson (DU).
Les données provenant du satellite OMI de la NASA (données révélées le 13 mars 2009) montrent que la moyenne de la couche d'ozone en Octobre 2008 sur cette même zone a été de 197 DU, soit une erreur de moins de 5% de la prédiction du Dr. Lu, justifiant de facto sa théorie
[IMG::]http://img39.imageshack.us/img39/691/qactuimgzoom267cda1.jpg[/img]
Répondre